Le 6 mai, votons Ségolène Royal

Publié le par lise daleux

Nous ne voulons pas de l’élection de Nicolas Sarkozy, candidat d’une droite libérale compatible avec l’extrême droite, candidat du gouvernement sortant.

Il se présente comme le candidat de la rupture ? Il surfe sur toutes les peurs, toutes les crises et toutes les précarités; il oppose les citoyens les uns aux autres, désigne des boucs émissaires pour masquer ses échecs. Nous ne voulons pas de ce qu’il pourrait faire, parce que nous savons ce qu’il a déjà fait.

Un candidat contre la planète

Sarkozy Président c’est le refus de tout moratoire sur les OGM. C’est la relance du nucléaire. Avec le gouvernement UMP, c’est plus d’autoroutes et de gaspillages, moins de protection de la nature et de l’environnement, c’est le soutien à une agriculture industrielle au risque de l’empoisonnement de nos aliments et de nos sols. C’est encore plus de retard sur les mutations écologiques indispensables : économies d’énergie et renouvelables, gestion responsable de l’eau.

Un candidat contre la sécurité au travail

Nicolas Sarkozy propose de travailler plus. Il ignore la vie des millions de personnes qui travaillent déjà beaucoup, et qui aspirent à vivre mieux. Petits boulots, temps partiels sous-payés, souffrance au travail : Sarkozy Président et un gouvernement UMP, ce sont des salariés enchaînés au travail, jamais reconnus et jamais entendus, c’est la guerre aux chômeurs.

Un candidat contre les libertés publiques

Depuis cinq ans, il a mobilisé à son profi t personnel les services de l’Etat. Les libertés individuelles n’ont jamais été autant menacées (fi chage génétique, contrôle de la justice). Tous les citoyens deviennent peu à peu des suspects, des coupables potentiels. Sarkozy Président, c’est la promesse d’une mise au pas des médias.

Les Verts remercient les électrices et électeurs qui ont apporté leur soutien à leur candidate, Dominique Voynet, en dépit de fortes pressions et d’une campagne où le commentaire des sondages a trop souvent remplacé le débat de fond.

Une autre France est possible et nécessaire.

Relever les défi s du siècle implique de tout autres choix, dès maintenant :

• Pour faire face au changement climatique : diviser par 4 les émissions de gaz à effet de

serre. Renoncer à l’EPR et créer les conditions de la sortie du nucléaire.

• Pour faire reculer la précarité, créer les activités et les emplois de demain dans

l’environnement et la qualité de vie et soutenir l’agriculture durable, sans OGM.

• Pour moderniser la République, garantir la représentation de toute la diversité de la France

et relancer l’Europe.

La révolution écologique appellera d’autres étapes. Ne ratons pas celle du 6 mai. Pour mieux vivre ensemble, nous devons respecter les idéaux de liberté, d’égalité, de solidarité, et de fraternité.

Pour l’écologie, je soutiens les Verts !

Le 6 mai sera une première étape. Mais pour l’avenir de la planète, pour anticiper les changements du siècle, les Verts doivent être forts, dès les élections législatives de juin. Si vous voulez que gagnent nos idées, si vous voulez que les écologistes comptent dans la vie de notre pays, n’hésitez plus, soutenez-nous, rejoignez-nous !

Publié dans daleuxaligny

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article