L’EPR, le meilleur ennemi de la démocratie

Publié le par lise daleux

Communiqué de presse des Verts du 11 avril 2007


La publication du décret autorisant la construction de l’EPR à 10 jours du premier tour des élections présidentielles est une véritable provocation.

Après un débat public tronqué, une fois de plus, l’EPR bénéficie d’un régime dérogatoire aux bonnes pratiques démocratiques.  

Pourtant le coût de l’EPR, évalué à 3,4 milliards d’euros, est faramineux. Son efficacité est médiocre et sa construction inutile, puisque la France est en situation de surcapacité énergétique.  

A sommes égales investies dans les énergies renouvelables, on pourrait produire plus d’électricité. OIn pourrait également pourvoir aux mêmes besoins énergétiques, développer des sources d'énergie locales, respectueuses de l'environnement, et créer des emplois au moins 15 fois plus nombreux et mieux répartis sur l'ensemble du territoire.

Face à ce déni de démocratie, le prochain gouvernement devra impérativement annuler ce décret et enterrer définitivement le projet de réacteur EPR en cas de victoire de la gauche aux élections.

 

Anne Souyris, Yann Wehrling,
Porte-parole

 

Publié dans daleuxaligny

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article