Avec Dominique Voynet, Pas un km d'autoroute de plus en NPdC

Publié le par lise daleux

Vendredi 6 Avril à 14h

Quai Verboeckhoven  Warneton Belgique

La candidate Dominique Voynet sera sur les bords de Lys vendredi 6 avril après midi pour parler de l'A24.

 

 

A bord d'une péniche jusque sous le pont du Badou lieu sensible, nous évoquerons avec nos voisins belges d'Ecolo et des associations du collectif "pour une alternative à l'A24", les problématiques environnementales renforcées par la création d'une autoroute et les alternatives au tout autoroutier.

En 2006, la mobilisation citoyenne suscitée par le projet de construction de l’autoroute A24 a été exceptionnelle. Aujourd’hui, l’état a reporté sa décision, l’A24 reste donc un enjeu majeur pour les habitants et l’environnement. Les dégâts qu’occasionnerait cette création touche à l’eau, la biodiversité, au monde agricole, aux zones habitées et aux conditions climatiques. En janvier 2006, la découverte de 4 fuseaux, a suscité une mobilisation importante et des associations se sont regroupées en collectif régional pour dénoncer cette création autoroutière. 

 

Le monde agricole également  dénonce les préjudices économiques prévisibles  pour la profession : dévalorisation des terrains agricoles victimes des coupures  par le passage de l’A24 notamment en ce qui concerne le maraîchage, diminution de l’activité et perte d’emplois.

Le mode de concertation n’a pas convaincu la plupart des citoyens concernés et la Belgique impliquée au premier chef, par la jonction, n’a pas été consultée n’y associée à l’élaboration du projet. L’absence de concertation avec nos voisins Belges a généré de la mobilisation par delà la frontière et donné lieu à des déclarations de mécontentement de leurs élus.

Économiquement parlant l’A24 n’améliorerait pas les dessertes locales et ne procurerait aucun soutien à toutes formes de productions et de relocalisations d’activités économiques. Pour toutes ces raisons, des citoyens de la région se sont mobilisés.

Peu à peu ils se sont fédérés autour de l’idée d’une alternative à l’A24 pour la sauvegarde de l’environnement.

 

 

Comme candidats aux législatives sur la 11 ième du nord particulièrement concernée, nous appelons les citoyens de la circonscription à venir avec nous et Dominique Voynet plaider pour des modes alternatifs au transport autoroutier.

Publié dans daleuxaligny

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Paulo-Serge 23/03/2007 13:30

Bonjour à tous deux,
 
intéressant blog et Vert de surcroît.
 
Courage et abnégation.
 
A plus.
 
Paulo-Serge